Postes profilés : Injuste et inefficace !

Les enseignants qui veulent postuler sur certains postes dit « profilés » vont devoir bientôt candidater et se rendre à un entretien d’évaluation. Pourquoi le Sgen-CFDT Aquitaine est-il contre !

Profilage des postes : Injuste et inefficace !

Postes profilés : les enseignants qui veulent postuler sur certains postes dit « profilés » poste à profil girondevont devoir bientôt candidater et se rendre à un entretien d’évaluation.

Le Sgen-CFDT Aquitaine dénonce ce dispositif qui n’est ni juste ni efficace.

Le Sgen-CFDT Aquitaine dénonce ce dispositif qui n’est ni juste ni efficace.

Après avoir touché les directions d’école (plus de 10 classes) et certains postes en éducation prioritaire, cette année il y a une véritable inflation du profilage avec la création des CP déboublés.

Hors, la première surprise, c’est que les compétences que les différentes commissions sont amenées à évaluer sont celles de tout professeur des écoles titulaire.

C’est injuste !

D’autre part, l’an dernier, de nombreux postes visées par le profilage n’ont pas été pourvus, en particulier plusieurs directions d’école.

En effet, certains collègues compétents et expérimentés qui pourraient postuler sur ces postes ne candidatent pas et se présentent pas devant la commission d’entretien.

Les raisons sont multiples :

  • Malheureusement, certains collègues doutent de leur capacité à réussir cet « examen »
  • On peut parfois douter de la transparence de ces nominations.
  • On peut enfin voir dans ce contrôle une défiance de la hiérarchie vis à vis des personnels dont elle veut vérifier la loyauté.

En conséquence, selon les types et la localisation des écoles, ce sont souvent de très jeunes collègues, peu expérimentés, qui sont finalement nommés sur ces postes que l’administration juge si importants puisqu’elle les a « profilés »

C’est inefficace ! Poste à profil

Pour le Sgen-CFDT Aquitaine, il peut être compréhensible que la nomination sur un poste très spécifique demande un acte de candidature qui montre que l’enseignant est bien titulaire des diplômes requis et qu’il a bien pris connaissance des particularités du poste. C’est tout !

En réalité, cela ne concerne que quelques postes et non pas les centaines qui paraîtront au prochain mouvement.

Le Sgen-CFDT Aquitaine dénonce ce profilage et demande le retour à des règles transparentes pour la nomination des personnels du premier degré.