La formation par « constellation » kézako?

La formation par "constellation" - qu'es aquò? ... et paroles des collègues!

Quelle mise en œuvre du plan de formation français et mathématiques ? Comment sont constituées les constellations ? Qui observe qui ? Quel est le rôle du pair expert ?

En cette nouvelle année scolaire, les PE ont découvert une sacrée « nouveauté »… les formations par constellation !

Alors même que des collègues avaient eu droit à un avant-goût sur la base de volontariat (ou presque) l’an passé sur le plan maths Villani-Torossian, c’est donc un plan de formation d’ampleur qui est mis en œuvre cette année… et pour les 6 prochaines années ! Disons-le tout de suite, l’Aquitaine n’est pas la seule académie concernée, il s’agit d’une directive nationale.

De quoi parle t-on ?
Dans le cadre du plan de formation continue, ce ne sont pas moins de deux modalités de formation qui coexisteront :
– quelques collègues (1/6ème du département) auront droit à la formation dite en « constellation »
– les autres PE auront un parcours de 18 heures d’animations pédagogiques (exit M@gistère) qui associe 6h de mathématiques, 6h de français et 6h au choix « autres »… avec au final l’amer constat que beaucoup d’entre nous se retrouvent sans la possibilité de choisir des animations correspondant à leurs réels besoins de formation.

Nous sommes donc en l’an 1 (sur 6), de ce nouveau plan de formation axé exclusivement sur le français et les mathématiques. Concrètement, tous les PE seront formé·es à ces deux disciplines d’ici à la fin de l’année scolaire 2025/2026.

 

Une constellation est en réalité le regroupement de 6 à 9 PE d’un même cycle (d’une école ou plusieurs écoles proches, d’un RPI…) pour travailler collectivement sur une problématique commune (mathématiques ou français). Chaque constellation bénéficie de 30 heures de formation : 18h hors temps de classe (la totalité des 18h d’animations pédagogiques) + 12h pendant le temps de classe (temps dédiés à la pratique en classe: mises en œuvre de séances, observations entre pairs , visite-s de CPC), dont 9h de remplacements prévus (ces temps sont programmés comme des stages avec les CPC). On vous laissera apprécier la capacité de notre employeur à proposer des remplacements sur le temps de classe compte tenu de la pénurie des BD dès le 1er jour de l’année!
Cette ventilation des heures semble encore provisoire, des différences semblent coexister selon les départements

constellation aniamtion pédagogique

La #TeamSgenAquitaine attend donc de la part des PE des remontées précises suite aux 1ers échanges avec leur circo (IEN et CPC). Les 1ères remontées nous font penser que pour cette 1ère année de mise en place des constellations, chaque circo « marche sur des œufs ».

Le format de ce plan de formation français et mathématiques permet des observations croisées entre collègues et ceci peut être une belle opportunité à condition qu’elles soient cadrées (puisque ce format était celui revendiqué par de nombreux collègues): une formation Éducation Nationale qui change de paradigme pour partir du terrain…


Le Sgen-CFDT exige une formation au plus près du terrain, répondant aux besoins identifiés des équipes afin que celle-ci soit un gage de réussite pour l’école que nous voulons.

Les questions des collègues – les réponses de la #TeamSgenAquitaine

* Obligatoires les constellations ou non ?
Il y a bien obligation statutaire de participer à ces 30 heures de formation puisque cela fait partie intégrante de nos obligations réglementaires de service (avec inscription également dans le code de l’Education). Il n’est également pas possible de refuser d’accueillir un CPC dans votre classe.

* Constellations durant les vacances scolaires ?
On ne pourra pas vous imposer de participer aux heures « supplémentaires » aux 18 heures sur le temps des vacances. Le décret est clair à ce sujet!

* Et à temps partiel, ça donne quoi ?
Un·e PE à temps partiel n’a pas à se voir imposer 30 heures… tout se fait au prorata de votre temps de travail…

* Quel est le rôle du conseiller pédagogique ?

Chaque constellation est guidée par un un conseiller pédagogique. Son rôle de guide consiste surtout à animer, écouter et proposer… pas plus!

Les mots et inquiétudes des collègues :
Nous sommes (très) en demande de vos remontées et avis de terrain, certain·es collègues ont déjà pris le temps d’échanger avec la #TeamSgenAquitaine, voici ce que nous en retenons pour l’instant : une forte inquiétude (voire opposition) des collègues vis-à-vis de cette nouveauté est palpable… Au-delà de l’adage « la nouveauté fait peur », nous admettons sans détour que depuis quelques années, la question de la formation des personnels est un parent pauvre, en lien direct avec une volonté de prise en main des IEN sur les temps des animations pédagogiques. L’épisode M@gistère en témoigne, le bilan est très insipide. De plus, nous entendons (et admettons) que puisque les IEN « eux savent » mieux que les PE en quoi consistent leurs besoins de formation, on nous vole le droit de choisir les animations pédagogiques.

Voici un partage des remarques nous ayant été faites :

« Compte tenu de la réalité des remplacements, comment accepter d’être remplacée lorsqu’on comprend que ce moyen de remplacement sera pris d’un autre remplacement (absence non prévisible par exemple)… Ma conscience professionnelle me travaille… »

« Je suis directrice d’école… j’aspirais à des temps spécifiques à la direction d’école… étant aussi concernée par les constellations, je n’ai au final aucun choix ! »

« Accueillir ou visiter la classe d’un collègue est vécu comme « intrusif »…

« Il est regrettable que la constitution des binômes dépende uniquement de critères géographiques (distance entre deux écoles afin de permettre à un seul Bd d’effectuer deux remplacements dans la même ? journée) et non d’une volonté commune de découvrir le fonctionnement d’un collègue choisi. »

« On note une volonté de faire des échanges entre pairs… depuis le temps qu’on le réclamait ! »

« Il y a également, une volonté de partir des besoins des PE, cela change de certaines animations dont la thématique est imposée… »

Des critiques qui doivent être entendues!
Les observations croisées doivent se tenir dans un cadre assurant une garantie déontologique (respect des pratiques pédagogiques, « secret » des échanges pouvant être tenus,…).
Les conditions de ces observations (possibilité ou non, qui observe qui, sous quel format,…) doivent être posées (et non imposées) par la constellation. L’objectif est clairement de ne pas imposer une observation si elle n’est pas souhaitée.
Le fait que les circonscriptions partent en ordre dispersé, relayant des informations et un cadrage clairement pas encore finalisé, le choix du binôme étant plus imposé en fonction de la distance pour le BD qui enchainera 2 remplacements à la suite… Tout cela s’apparente à une mise en oeuvre « à la va vite » ce qui n’est jamais bon signe!

Le Sgen-CFDT Aquitaine vigilent !

Le Sgen-CFDT Aquitaine reste extrêmement vigilant sur cette « nouveauté » imposée d’en haut afin que l’idée de départ (partir des besoins du terrain avec des échanges entre collègues…) soit réellement appliquée.
Ces formations doivent absolument partir des besoins des collègues tout en y répondant et non de la volonté d’imposer un modèle par notre institution (pas seulement la 1ère année… ni en cas d’alternance gouvernementale)!
En l’état, chaque nouveauté proposée aux PE étant rarement synonyme d’avancées pédagogiques et de prise en compte réel des besoin du terrain, il est légitime d’être sceptique face aux constellations. A nous de nous battre pour que nos attentes passées soient celles d’aujourd’hui et de demain!

 

Pour aller plus loin