Compte rendu de l’audience Recteur du 17 juillet 2019.

Compte rendu de l’audience du 17 juillet 2019
avec M. Le Recteur de l’académie de Bordeaux, Recteur académique régional

Le compte rendu

Participants :

Pour le Rectorat :

M. le RecteurM. Le Secrétaire Général,

M. GERIN DUGRIP

M. SG adjoint, M. TANGUY

 

Pour le Sgen-CFDT Aquitaine

M. Jean François BOURDONCLE, secrétaire

Mme Aude DRAN, élue CAPA Certifiés, Lycée St Cricq à Pau

Mme Agnès MORILHAT, Cheffe de projet de la vie étudiante, COMUE d’Aquitaine

Mme Emmanuel RUELLAN Co secrétaire, PE Ecole Primaire de Fargues

Mme Roselyne SCHNEIDER, PLP Lettres Histoire, LP des Menuts à Bordeaux

Mme Paula VOISIN, Gestionnaire administrative et financière, COMUE d’Aquitaine

 

Nous avons abordé les points suivants :

1 – Notre première interpellation a porté sur les conditions de travail et conditions de titularisation des stagiaires 1er et 2nd degré. Nous avons mis en évidence leurs interrogations et notre vigilance sur leurs conditions de formation et de travail. Nous avons particulièrement insisté encore une fois sur les modalités parfois abruptes de leur titularisation .

2 – Les conditions de rentrée en lycée et en lycée professionnel  notamment les difficultés liées à la mise en place précipitée des réformes, source d’inquiétude et d’incompréhension. Nous avons alerté Monsieur le recteur sur les points de vigilance (une réelle formation des collègues, des conditions de travail décentes, équité territoriale des choix proposés aux lycéens …) et nous l’avons  prévenu du dépôt d’un préavis de grève par la fédération Sgen-CFDT courant du 30 août au 30 septembre. Nous avons précisé la dimension « alerte sociale » de ce préavis dont l’objectif est aussi de permettre les actions coordonnées localement par les militants au sein de leur établissement. La volonté du recteur, au-delà de la position ministérielle exprimée à nouveau a

3 – A propos, des évolutions possibles de la COMUE d’Aquitaine le Sgen CFDT Aquitaine interpelle l’administration. M. Le Recteur met en évidence l’évolution vers la fin programmée qu’il perçoit d’ici la fin de l’année. La suite devrait prendre la forme de conventions territoriales entre les établissements sous une forme à déterminer. Nous avons insisté sur la situation des personnels et l’engagement du Sgen CFDT Aquitaine pour œuvrer à leur coté dans cette période délicate où les missions fondatrices de la Comue restent d’actualité.

4 – A propos de l’Orientation et la convention avec la région Nouvelle Aquitaine, nous avons pu mettre en avant les différents points déjà portés dans d’autres instances notamment régionales avec les représentant.e.s des Sgen-CFDT Limousin et Sgen-CFDT Poitou-Charentes.

Le Recteur a notamment rappelé les conditions de mise à disposition au Conseil Regional de plusieurs Directeurs de CIO pour une quotité de 30%. Celle-ci se fera à travers une lettre de mission. Les directeurs de CIO concernés resteront bien, pour ce temps là, sous son autorité hiérarchique et sous l’autorité fonctionnelle du Président de Région. A notre question portant sur le nombre de collègues qui se sont portés volontaires, M. Le Recteur indique que pour l’instant les objectifs ne sont pas atteints.

5 – Ensuite nous avons longuement échangé sur la réorganisation territoriale des services administratifs et les inquiétudes qu’elle suscite auprès des personnels concernés dans les académies de Bordeaux, Limoges et Poitiers. Monsieur le recteur assure qu’il n’y aura pas de mobilité géographique contrainte. Il nous a assuré que toute mobilité fonctionnelle sera accompagnée d’une formation adéquate. Nous avons expliqué que nous serons particulièrement attentifs au devenir de ces collègues et qu’ils pourront compter sur le soutien du Sgen-CFDT pour les soutenir dans cette nouvelle évolution substantielle de leur travail. Nous avons eu la confirmation de la tenue de groupes de travail. Nous avons insisté sur leur périmètre qui doit être à nos yeux suffisamment large et ouverts aux collègues et à leurs représentants syndicaux.

Dans les questions diverses, nous avons tout d’abord dénoncé le non remboursement des nouveaux frais de déplacement des médecins scolaires liés à leur nouveau périmètre d’action.

Ensuite nous avons demandé que le recours aux listes complémentaires soit effectif pour pallier les postes non pourvus dans le 1er degré, ce ci a été reconnu ar M. Le Recteur.

Enfin, nous avons mis en évidence les enjeux d’une adaptation au changement climatique. Nous avons réitéré par exemple notre demande exprimée lors de la précédente canicule : permettre l’adaptation des horaires de travail au sein du rectorat et des DSDEN en fonction de la température relevée dans les locaux. De plus, ce changement climatique implique la prise en compte de nouvelles normes dans la construction des établissements scolaires et une réflexion avec les collectivités locales s’impose.

Il en va de notre capacité à garantir notre #PouvoirDeVivre !

Les membres de la délégation du Sgen-CFDT Aquitaine