CTSD 1er degré du 6 septembre en Lot et Garonne

Les prévisions faisaient état de 350 élèves de moins cette année dans le 1er degré, elles se vérifient à la rentrée, les chiffres ne sont pas encore définitifs, plusieurs élèves n’ayant pas encore fait leur rentrée.

Il y avait 2 blocages à la fermeture à l’issue du CTSD du mois de février :

  • BRAX
  • RPI de BOUGLON

L’ensemble des moyens avait été distribué, il restait 0,30 ETP (Equivalent Temps Plein).

L’administration nous a fourni en séance la situation de 26 écoles. Le constat de rentrée est inférieur aux prévisions dans 18 écoles. 4 écoles voient leurs effectifs augmenter de façon significative.

Monsieur l’Inspecteur d’Académie décide

  • une ouverture à MOIRAX
  • une fermeture à BOUGLON
  • la levée du blocage à BRAX
  • pour l’école de LAYRAC, l’ouverture n’étant pas possible sans faire une fermeture sèche ailleurs, le ZIL rattaché à l’école y sera affecté pour l’année.

ASH

Pour rappel, il y a eu créations de 2 ULIS cette année, il y aura à moyens constants une Unité Externalisée de l’IMPRO de Vérone au LEP de Foulayronnes à mi-temps. Cela fera un total de 7 unités externalisées pour 10 établissements.

Le plan numérique

L’état prévoit des dotations équivalentes à l’investissement de la commune plafonnées à 7000€. Cette 2ème phase devrait concerner 40 écoles de plus.

L’accompagnement se fera par des enseignants référents pour le numérique ERUN (ex MATICE)

  • un mi-temps ERUN par circonscription. Pour 3 d’entre elles les personnels sont déjà en place, pour les 3 autres, Agen, Marmande et Villeneuve/Lot, il y aura appel à candidature et entretien.

Ces postes sont crées à moyens constants par l’abandon de décharge MATICE et PEMF

Le plan mathématiques

3 ETP seront pris sur les moyens de remplacement avec autorisation de recrutement de 3 personnels contractuels supplémentaires.

Balance postes / personnels

Avec le recrutement de 8 personnels contractuels au total le département devrait commencer l’année à l’équilibre, ce qui n’était pas arrivé depuis longtemps. Pour le Sgen-CFDT, l’emploi de personnel précaire n’est pas satisfaisant.

Il y a eu un débat sur l’opportunité de la tenue d’un CTSD au mois de juin. Le constat est partagé par tous : la mobilité des familles est très importante durant l’été et les variations entre juin et septembre peuvent être de + ou – 20 élèves sur certaines écoles. On pourrait être amené à prendre des décisions en juin qu’il faudrait revoir en septembre. Pour le Sgen-CFDT la carte scolaire doit se faire le plus tôt possible en mars et les inévitables ajustements de rentrée, cette année cela n’impacte que 2 écoles doivent se faire très rapidement après la rentrée.

Sur 10 sièges, 9 votes sont exprimés :

  • 6 contre FO et FSU
  • 2 abstention UNSA et Sgen-CFDT
  • 1 pour UNSA